CrossFit Samarobriva

Ouverture début février 2017

Articles avec #motivation catégorie

Eric Thomas : How Bad do you want it ?

Publié le 29 Octobre 2015 par AETS Project dans Motivation

Lire la suite

Al Pacino

Publié le 29 Octobre 2015 par AETS Project dans Motivation

Lire la suite

I'm a champion

Publié le 29 Octobre 2015 par AETS Project dans Motivation

Lire la suite

Discours de Steeve Jobs

Publié le 29 Octobre 2015 par AETS Project dans Motivation

Lire la suite

Citation "Du Sang et des Larmes"

Publié le 7 Septembre 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

Lire la suite

Les personnes mentalement fortes...

Publié le 5 Août 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

Lire la suite

Adoptez l’état d’esprit de Mikko Salo et Chris Spealler. 7 conseils pour progresser au CrossFit !

Publié le 7 Mai 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

Source :

Lors d’une discussion en marge de la compétition Rogue contre Again Faster, au lac Tahoe, Mikko Salo et Chris Spealler ont peut-être fourni à l’ensemble de la Communauté CrossFit les conseils les plus précieux qu’ils pouvaient donner. Non pas par rapport à un mouvement de soulevé ou de gymnastique, mais par rapport à leur état d’esprit.

C’est ce qu’on appelle le « mindset », en anglais, qui pourrait se traduire par la « mentalité », voire le « paradigme », et qui désigne cet ensemble d’idées, de perceptions et de dispositions qui nous guident dans notre manière de percevoir nos capacités;

Dans un ouvrage célèbre sur la question « Mindset. The New Psychology of Success », Carol S. Dweck distingue deux « mindset » :

  • Le « Fixed Mindset » : Ceux qui ont cet état d’esprit croient que les capacités et les talents sont en quelque sorte innés. On naîtrait avec certains points forts et points faibles, qui resteraient identiques, quoi que l’on fasse. Leur objectif est alors d’éviter les situations qui révéleraient leurs points faibles et de privilégier toute situation mettant en avant leurs points forts. Dans cet état d’esprit, l’échec fait peur, puisqu’il révèle un point faible, et donc dévalorise la personne.
  • Le « Growth Mindset » : Dans cet état d’esprit, les capacités et les talents peuvent être travaillés, cultivés et développés. L’échec ne fait donc pas peur. En aucun cas, il ne nous définit: il nous indique ce sur quoi nous devrons travailler, les points que nous devrons améliorer. Ici, nul besoin de se comparer constamment aux autres : on s’entraîne pour soi. On progresse pour soi. Et c’est de cette manière que l’on atteint des sommets : Michaël Jordan, par exemple, ou John Wooden, ont évolué avec succès dans cet état d’esprit.

MIKO SALO…

La confiance en soi de Mikko Salo traduit cet état d’esprit basé sur le travail et l’amélioration. « Du moment que je fais de mon mieux, ça va, dit-il, même si je ne gagne pas ». Dans cet état d’esprit, ne pas gagner n’est pas grave, tant qu’on sait qu’on s’est amélioré et qu’on a fait du mieux que l’on pouvait. Rien n’égale le fait de savoir qu’on a fait ce qu’il fallait faire (Robbins, 2001 :368).

« Becoming is better than being » dit-on. Le vrai gagnant est celui qui peut faire aujourd’hui quelque chose qu’il ne pouvait pas faire hier, quel que soit son classement (Dweck, 2008 :24).

CHRIS SPEALLER…

Chris Spealler va plus loin encore en dissociant complètement sa performance et son identité : « Votre performance et votre identité sont deux choses tout à fait différentes », dit-il. Arriver à ne pas transformer un échec (« I failed ») en une identité (« I’m a failure ») est une force qui permet d’apprendre de ses erreurs plutôt que de se décourager (Dweck, 2008 :33).

Cela est particulièrement important pour un athlète comme Chris Spealler dont les performances sur un WOD seront attendues par des CrossFitters du monde entier.

« Mais mon temps sur le WOD, dit Spealler, ne dicte pas qui je suis en tant qu’être humain ».

Dans cet état d’esprit, une évaluation à un moment donné a peu de valeur pour connaître les aptitudes de quelqu’un. Du coup, tout stress inutile est écarté. C’est effectivement l’idée qu’une évaluation peut vous mesurer pour toujours qui crée le stress (Dweck, 2008 :29).

Et on voit à quel point l’état d’esprit de Chris Spealler est puissant, pour conserver la confiance en soi : Est-il déçu de ne pas avoir gagné les CrossFit Games 2010 ? Oui ! Mais est-il affecté par sa performance ? Non ! Parce qu’il sait qu’il a fait de son mieux et qu’en aucun cas, cet échec ne le dévalorise en tant que personne.

Et rien ne peut ébranler cette confiance en soi. Les athlètes qui fonctionnent selon cet état d’esprit ont appris à dépasser constamment l’échec, et à apprendre de celui-ci. « Tu rates une répétition, par exemple lors d’une série de muscle-ups, ce n’est pas grave, affirme Spealler, tu corriges ton mouvement et tu réessayes. C’est juste une répétition ! ».

EN PRATIQUE :

Comment se manifeste cet état d’esprit, ce « mindset » lors d’un entrainement CrossFit ? Il se manifeste dans vos pensées, dans les mots que vous vous dites à vous-mêmes, c’est-à-dire dans cette petite voix, que l’on appelle tantôt « Self-Talk » (Amundson, 2010), tantôt « Inner Voice » (Swift, 2009).

Apprenez à la maîtriser :

CONSEIL 1. Chassez les pensées négatives qui surgiraient dans votre tête avant ou pendant le WOD. Ne laissez pas cette petite voix vous dire « Ce WOD n’est pas pour moi », « Je ne sais pas faire ça », « Ca va être dur ». En elles-mêmes, ces pensées sont décourageantes. Anthony Robbins (2001) parle de « disempowering thoughts ». Préférez des pensées positives, encourageantes : « Je peux le faire », « J’ai raté cette répétition, je reste concentré, je me rappelle le mouvement et je réessaye ». N’oubliez pas : les pensées sont autoréalisatrices. Si vous pensez que vous n’y arriverez pas, vous n’y arriverez pas. « CAN’T = Certainly Are Not Trying ».

CONSEIL 2. N’espérez pas que le Workout du jour soit composé d’exercices qui vous conviennent. Ne cherchez pas à prouver vos capacités. Cherchez à les développer. Et pour cela, rien de tel qu’un WOD inhabituel, avec des exercices que vous maîtrisez moins bien, qui vous fera travailler différemment. C’est comme ça que vous progresserez !

CONSEIL 3. Comme Chris Spealler, n’ayez pas peur de vous montrer vulnérable et affirmant que vous pouvez gagner. Ne cherchez pas des excuses à l’avance, qui justifieraient votre échec (« Je me suis blessé hier », etc.). Au contraire, croyez en vos chances de réussite et de victoire. Plus encore, soyez certain de réussir : c’est la seule manière de donner le meilleur de soi-même. Et rappelez-vous : si vous avez donné le meilleur de vous-même, il n’y a aucune raison d’être déçu !

CONSEIL 4. N’exagérez pas l’importance d’un événement insignifiant (Shrago, 2010 :4) comme le fait de rater une répétition (un muscle-up, un snatch, etc.). C’est juste une répétition parmi les milliers que vous avez faites et que vous ferez encore. Focalisez-vous directement sur la solution en vous rappelant l’exécution correcte du mouvement, et 3, 2, 1, attrapez la barre, les anneaux, ou quoi que ce soit et faites la répétition suivante !

CONSEIL 5. Cherchez toujours à progresser ! Pas à finir en premier ! A l’issue du WOD, le vrai gagnant est celui qui a réellement progressé. Si vous avez terminé premier du WOD mais en restant dans votre zone de confort, vous êtes perdant ! N’oubliez jamais qu’intégrer la compétition dans un WOD sert à motiver. Mais un « Workout Of The Day » est, par définition, un « entraînement » : son objectif doit être la progression.

CONSEIL 6. Par conséquent, il est tout à fait inutile de tricher ! A la fin du WOD, la seule chose que votre organisme « sait », c’est le nombre de répétitions effectuées, les charges portées et l’amplitude des mouvements. Celui qui aura « oublié » certaines répétitions, qui aura réduit l’amplitude de ses mouvements (extension incomplète des hanches, bras non ‘lockés’, etc.) ou qui aura pris une charge trop légère, pour terminer plus vite, aura moins progressé que celui qui a fait toutes ses répétitions, qui aura fait ses mouvements en pleine amplitude, avec une charge idéale.

CONSEIL 7. En tant que coach, il est important de rappeler aux athlètes qu’il est préférable de terminer dernier du WOD en ayant fait tous ses mouvements, au bon poids et selon la bonne forme, plutôt que de terminer premier au détriment de la progression. Vous risquez d’être confronté à des athlètes qui préfèrent toujours prendre moins lourd pour être sûrs de terminer en premier. Tant que leur technique reste impeccable, invitez-les à prendre plus lourd, même si, du coup, ils terminent derrière les autres.

Pour finir, rappelez-vous que la bonne question n’est pas « ai-je gagné / ai-je perdu ? », mais comme le dit Carol S. Dweck (2008 :207), « ai-je fait assez d’effort ? ». Vous serez alors dans le même état d’esprit que Mikko Salo !

Progresser rend heureux… C’est Tony Hsieh (2010) qui le dit !

REFERENCES :

Amundson, G. (2010) Coaching the Mental Side of CrossFit, The CrossFit Journal, July.

Dweck, C. S. (2008) Mindset: The New Psychology of Success, New-York : Ballantine Books.

Hsieh, T. (2010) Delivering Happiness, Business Plus Imports

Robbins, A. (2001) Awaken the Giant Within, London : Simon & Schuster.

Shrago, S. (2010) The Mind Game, The CrossFit Journal, March.

Swift, W. (2009) Performance Psychology : Taming the Inner Voice, The CrossFit Journal

Lire la suite

Motivation : Go Go Go à L'entraînement!

Publié le 10 Mars 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

Je vous conseil de regarder ces petites vidéos ;) No excuses !

Lire la suite

Citations

Publié le 6 Mars 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

« Pourquoi mépriserait-on la passion pour le sport alors même qu'on encense celle pour l'art, la philosophie ou la science ? »

 

Jean Dion, Chroniqueur sportif québécois

 

« Si les Français savaient le rôle de l'intelligence et de volonté, la part de l'esprit et de caractère dans la plupart des sports ; avec quel entrain ils y pousseraient leurs enfants. »

Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes

 

« Le sport va chercher la peur pour la dominer, la fatigue pour en triompher, la difficulté pour la vaincre. »

Pierre de Coubertin, fondateur des Jeux Olympiques modernes

 

« Il faut se fixer des buts avant de pouvoir les atteindre. »

Michael Jordan, le plus grand basketteur de tous les temps

 

« Le sport est dépassement de soi. Le sport est école de vie. »

Aimé Jacquet, sélectionneur français champion du monde en 1998

 

« Le corps d'un athlète et l'âme d'un sage, voilà ce qu'il faut pour être heureux (...) »

Voltaire, philosophe des Lumières

 

« Il faut que le corps ait de la rigueur pour obéir à l’âme…Plus le corps est faible, plus il commande ; plus il est fort, plus il obéit. »

Jean-Jacques Rousseau, philosophe des Lumières

 

« Nous aimons tous gagner, mais combien aiment s'entraîner ? »

Mark Spitz, nageur américain 9 fois champion olympique

 

« Je suis un guerrier et un insatisfait permanent, c'est ça l'apanage du champion. »

André Panza, champion de sports de combat

 

« Quand un gars vous dit qu'il vient de gagner une course, il vaudrait mieux lui demander qui il a battu que le temps qu'il a réalisé. »

Bruno Marie Rose, sprinteur français ex-recordman du monde du 4x100m

 

« On peut toujours améliorer un record. On peut toujours faire mieux. »

Bruno Peyron, navigateur français

 

« Commencer une compétition et ne pas vouloir la gagner, c'est être un compétiteur malhonnête. »

Michel Novak, judoka français

 

« Baisser les bras dans une compétition sous prétexte qu'on ne peut terminer premier est incompatible avec l'esprit du sport. »

Eric Tabarly, navigateur français, extrait de Mémoires du large

 

«Si tu veux faire quelque chose, ou tu trouves un moyen ou tu trouves des excuses.»

Emmanuel Pinda, karatéka français

 

« Le trac est fondamentalement le même chez un champion et chez un débutant. La différence vient que le premier a appris à mieux le maîtriser que le second. »

John Mc Enroe, tennisman américain vainqueur de 7 titres du Grand Chelem

 

« Deux choses comptent : gagner et s'amuser. Gagner sans s'amuser n'a aucun intérêt. »

Roger Etcheto

 

« Pour faire un bon vainqueur il faut être bon perdant. »

Mika Hakkinen, pilote finlandais double champion du monde de F1

 

« J'ai toujours fait une différence entre l'homme et le pilote. Si la réputation du pilote n'est plus idéale, ce n'est pas grave. Seule celle de l'homme est essentielle. »

Alain Prost, pilote français quadruple champion du monde de F1

 

« On apprend plus de ses propres défaites que des défaites des autres. »

Monica Seles, tenniswoman américaine vainqueur de 9 titres du Grand Chelem

 

« J'essaie de perfectionner mes points forts et de cacher mes faiblesses. »

Billie Jean King, tenniswoman américaine

 

« On dit : il y a des défaites qui sont des victoires... Quand j’y pense, j’ai eu beaucoup de succès.»

Patrick Timsit, humoriste français

 

« Un sportif français qui gagne est un Français. Un sportif français qui perd est un sportif, pour ne pas dire plus. »

Coluche

 

« Si les Anglais ont inventé beaucoup de sports, c'est que, dès qu'ils se sentent dépassés dans l'un d'eux par une nation étrangère, ils en inventent un autre. »

Peter Ustinov, cinéaste, écrivain et acteur anglais

 

« Le sport qui n'évolue pas dans le sens des médias va mourir à petit feu. »

Fabien Canu, judoka français

 

« Beaucoup de sportifs ont des choses à dire. Peu sont entendus. »

Fabien Canu

 

« S'ils arrêtaient de penser que le sport professionnel est un service essentiel, ils auraient peut-être moins l'impression qu'on se moque d'eux, les amateurs. »

Jean Dion

 

« Battre les records, c'est l'idée fixe d'un véritable sportif, et il y a là comme une usurpation par le corps de cette vocation spirituelle du chrétien : se dépasser soi-même. »

François Mauriac, écrivain français, Nobel de littérature 1952

 

« Pratiqué avec sérieux, le sport n'a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d'autres mots, c'est la guerre, les fusils en moins. »

George Orwell, écrivain anglais

 

« Que les sportifs arrêtent le doping... On aura l'air malin devant nos téléviseurs en attendant qu'ils battent les records. »

Coluche, humoriste et acteur français

 

« On peut toujours trouver plus cons que les supporters : y'a les sportifs. Parce que les supporters, ils sont assis : les autres, ils courent ! »

Coluche

 

« Il y a toujours quelque chose à retenir d'un médiocre match de football : une talonnade, un tir... On lit un livre raté avec la conviction que le suivant sera meilleur. »

Bernard Pivot, écrivain et critique littéraire français

 

« Faire route à pied par un beau temps, dans un beau pays, sans être pressé, et avoir pour terme de ma course un objet agréable : voilà de toutes les manières de vivre celle qui est le plus à mon goût. »

Jean-Jacques Rousseau, philosophe des Lumières

 

« Il n’est pas de gloire plus grande pour un homme que de montrer la légèreté de ses pieds et la force de ses bras… »

Homère

 

« Je donnerais bien mille livres pour pouvoir courir aussi vite que vous. »

William Shakespeare, dramaturge anglais, extrait de Henry IV

 

« Les hommes se transmettent la vie comme les coureurs se passent le flambeau. »

Lucrèce, Poète et philosophe latin

 

« La compétition sportive est une parabole qui illustre parfaitement la grande course de la vie. »

Claude Lelouch, cinéaste français (Palme d'or Cannes 1966)

 

« La vie, c'est comme une bicyclette, il faut avancer pour ne pas perdre l'équilibre. »

Albert Einstein, physicien helvético-américain prix Nobel de physique

 

« Si les olympiades restent toujours l'objectif final, chaque compétition est un défi en soi. »

Laure Manaudou, nageuse française

 

« Si tu est rapide au festin et lent à la course, mange avec tes pieds et cours avec ta bouche. »

Lucien, philosophe grec

 

« Le tennis et le ping-pong, c'est pareil. Sauf qu'au tennis, les joueurs sont debout sur la table. »

Coluche

 

« L’aviation est un truc. Le seul vol que l’homme ait pu réussir jusqu’à ce jour, c’est le saut. La course de 110 mètres avec haies est la seule compétition loyale d’hommes volants. Le règlement leur ordonne de reprendre pied entre chaque haie. »

« La piste est l'image de l'infini, sur lequel chaque coureur découpe sa distance favorite. »

« Le sport consiste à déléguer au corps quelques-unes des vertus les plus fortes de l'âme. »

« Starter : on n'a encore trouvé que le revolver pour faire partir le projectile humain à sa plus grande vitesse. »

« On serait très malheureux de voir le lanceur de javelot tuer un oiseau. »

Jean Giraudoux, écrivain français, Extrait de Le sport

 

« Le décathlonien est le généraliste des spécialités. »

Antoine Blondin, romancier et journaliste français

Lire la suite

Les dix commandements d’un sportif

Publié le 28 Février 2014 par A.E.T.S. Project dans Motivation

I - Naturel à vie tu resteras
II - L’excellence tu chercheras
III - Aucune limite tu ne connaitras
IV - D’apprendre tu ne cesseras
V - Dur tu t’entraineras
VI - Dans l’adversité tu ne renonceras
VII - Ton corps tu respecteras
VIII - Ton mental une arme sera
IX - Ta diète à jamais tu tiendras
X - Une machine tu deviendras

Lire la suite

Afficher plus d'articles

1 2 > >>